Tiques et maladie de Lyme

Tiques et maladie de Lyme

Les tiques provoquent des morsures, non douloureuses, qui peuvent passer inaperçues chez l'homme.

Les tiques provoquent des morsures, non douloureuses, qui peuvent passer inaperçues chez l'homme. Lorsque ces arachnides acariens déchirent la peau pour se nourrir de sang, ils s'accrochent dans la plaie et y régurgitent leur salive. Or, cette dernière contient parfois des bactéries ou des virus. Ils risquent alors de passer dans le sang de leur hôte et de transmettre des maladies infectieuses.

Au Luxembourg, la plus fréquente est la maladie de Lyme (ou borreliose, du nom de la bactérie impliquée). Cette maladie peut parfois avoir de lourdes conséquences, si elle n'est pas détectée et traitée. La maladie de Lyme n'est pas contagieuse. Des mesures de prévention, relativement simples, permettent de l'éviter.

Bon à savoir: En Europe de l'Ouest, environ 10% des tiques seraient infectées. Cependant, elles ne transmettraient la maladie de Lyme que dans moins de 1% des cas.

  • Dans certains pays voisins, les tiques peuvent aussi être à la source de l'encéphalite virale d'Europe centrale ou FSME.
  • Les personnes qui travaillent en forêt ou dans la nature doivent être particulièrement attentives aux risques de morsures, plus fréquentes d'avril à octobre.

Stop aux tiques

Le risque de transmission de tiques existe principalement dans les forêts, les taillis et les bois.

Pour éviter les morsures et leurs risques, il est conseillé, lors de déplacements et d'activités de loisir ou de travail dans des lieux où peuvent vivre les tiques:

  • de porter des vêtements couvrants, fermés notamment aux chevilles et aux poignets,
  • de se protéger (ou d'imprégner ses vêtements) avec des produits anti-moustiques (à base de DEET, par exemple) qui sont également efficaces contre les tiques,
  • d'inspecter soigneusement sa peau immédiatement après une randonnée, un jogging, un travail en forêt (ou dans les jours suivants),
  • de se munir d'une pince spéciale, achetable en pharmacie, pour extraire la tique sans casser sa tête,
  • de désinfecter soigneusement la plaie,
  • de consulter un médecin si toute la tique n'a pu être retirée,
  • de vérifier l'absence de tiques chez ses animaux domestiques.

Bon à savoir: Une tique infectée retirée rapidement (dans les 12 premières heures) ne parvient généralement pas à transmettre la maladie de Lyme.

Surtout, ouvrir l'oeil

Présente sur tous les continents, la maladie de Lyme sévit davantage dans les régions tempérées et froides de l'hémisphère nord, en particulier dans les régions boisées chaudes et humides que les tiques affectionnent.

Certaines personnes infectées par la bactérie Borrelia ne tombent pas malades étant donné que leur système immunitaire élimine l'agent infectieux. D'autres font la maladie de Lyme, qui se traduit par différents symptômes. Dans les 3 mois à partir de la morsure, des signes qui ressemblent à ceux de la grippe peuvent apparaître.

L'infection peut entraîner un symptôme caractéristique: une rougeur, formant une plaque circulaire plus pâle au milieu, s'étend progressivement sur la peau à partir de l'endroit de la morsure. Cet érythème typique peut durer jusqu'à 21 jours, avant de disparaître.

Sans diagnostic et traitement, la maladie peut refaire surface lors d'une deuxième phase, dans les semaines ou les mois suivants. 
Elle se manifeste alors par différents signes comme des douleurs aux bras et aux jambes (comme de l'arthrite), des problèmes neurologiques (comme une paralysie temporaire des muscles du visage), des troubles cardiaques (par exemple, un trouble du rythme) ou, moins fréquemment encore, des troubles oculaires, avec une double vision.

Un troisième stade survient parfois des mois ou des années après la morsure, avec des douleurs ou le gonflement d'une ou de plusieurs articulations (souvent celle du genou) et/ou certains troubles dermatologiques ou neurologiques qui deviennent chroniques.

La présence d'un ou de plusieurs symptômes varie selon les personnes.

Un test sanguin permet parfois d'exclure une éventuelle infection ou de préciser le diagnostic. L'interprétation de cette analyse est toutefois complexe.

Rapidité = efficacité

Plus le traitement de la maladie de Lyme est entamé rapidement, plus il est efficace. Il permet alors de prévenir tout risque de complications. La maladie de Lyme se guérit efficacement, grâce aux antibiotiques. Lorsque l'infection est découverte de manière précoce, le traitement par voie orale ne dure que quelques semaines. Quand la maladie est diagnostiquée lors de ses manifestations tardives, le traitement par antibiotiques est également nécessaire.

Attention: Il est possible d'être infecté plusieurs fois par la maladie de Lyme.

De redoutables petits rongeurs

Lorsque l'on se promène en forêt, que l'on y travaille ou que l'on y campe, mieux vaut se méfier des infections susceptibles d'être transmises par certains rongeurs. Les hantavirus dont ils peuvent être porteurs sont présents dans leurs excréments (urines comprises) et leur salive. Hors morsure, une contamination peut également avoir lieu par inhalation ou par l'ingestion d'eau ou de nourritures souillées, ou à travers des plaies (par exemple aux mains). Divers malaises, allant jusqu'à des problèmes rénaux, peuvent en résulter.

En randonnée ou lors de travaux des bois et des champs, il est conseillé:

  • de ne pas consommer de nourriture laissée sans protection,
  • de ne pas boire de l'eau non bouillie ou non désinfectée (y compris, pour se laver les dents ou faire la vaisselle),
  • d'éviter de dormir sur un sol non protégé.
  • La maladie de Lyme est transmise par une tique infectée par la bactérie Borrelia. Les tiques vivent surtout dans les forêts, les taillis et les bois.
  • La prévention de l'infection passe par des mesures simples de protection (vêtements, etc.), par l'inspection de la peau après des activités dans des zones à risque et l'enlèvement rapide d'une tique éventuelle.
  • L'infection doit être suspectée en présence d'une éruption sur la peau, qui s'étend autour de la zone de piqûre et qui disparaît après 3 à 4 semaines.
  • Le traitement repose sur la prise d'antibiotiques.

Références

  • "La Maladie de Lyme et autres maIadies transmises par les tiques", lnstitut Scientifique de Santé Publique (ISP)
  • Borréliose de Lyme. www.ebmpracticenet.be. Site réservé aux médecins

Liens utiles

© letzbehealthy.lu